Eglise de la Nativité de Notre-Dame

Photo de l'église de la Nativité de Notre-Dame

Cette église située à Perville fait partie des plus anciennes possessions de l’abbaye de Saint-Maurin. Son rattachement à l’abbaye de Saint-Maurin fut confirmé en 1281 sous l’abbatiat de Gausbert Girval par un acte signé par l’évèque de Cahors.

Découvrez cette église par une visite virtuelle en cliquant sur la vidéo Matterport. La réalisation de cette visite virtuelle a été financée à 100% par le Budget Participatif Citoyen 2022 du Lot-et-Garonne.

L’histoire

Cette église, la Nativité de Notre-Dame existait déjà depuis longtemps quand la guerre de Cent Ans occasionna son abandon et sa ruine. Elle était un bénéfice de l’abbaye de Saint-Maurin qui exerça le droit de patronage jusqu’à la révolution. Elle fit partie de celles que céda Philippe le Bel à Edouard 1er, roi d’Angleterre, en 1287, dans le diocèse de Cahors.

L’architecture de l’église

Elle fut reconstruite à la fin du XVème à peu près telle que nous la voyons aujourd’hui et la voûte démolie lors des guerres de religion ne fut rétablie qu’en 1874 dans le choeur et en 1884 dans la nef.

Le plan en forme de croix grecque comprend trois travées dont la première sert de choeur. Deux chapelles latérales accostent la nef.

La porte d’entrée située au midi est de style classique (XVIIe siècle). Le mur de façade occidentale a été rebâti au XIXe siècle. : il est surmonté d’un clocher-mur à trois arcades où se loge une cloche de 1684 offerte par les Bénédictins de Saint-Maurin. Les matériaux utilisés pour ce faire provenaient en partie d’une église située au lieu dit Lagarde, dédiée à Saint-Jean-Baptiste, qui tombée en ruine, fut abandonnée et démolie en 1835.

par | 4 11 2022