TAG ARCHIVE
clunisien
Eglise Saint-Amans

Eglise Saint-Amans

L’église Saint-Amans de Tayrac était une dépendance de l’abbaye de Saint-Maurin. Au fil du temps, l’église de Tayrac a été transformée en prieuré.

Eglise Saint-Martin d’Anglars

Eglise Saint-Martin d’Anglars

C’est l’église paroissiale de Saint-Maurin. Elle est situé sur un aplomb où le clocher a pu jouer un rôle défensif. Pendant la guerre de Cent Ans, la première église paroissiale a été incendiée et détruite en 1356 par les troupes anglaises. Elle est reconstruite en 1525, ceci explique son style ogival flamboyant.

Sites clunisiens en europe

Sites clunisiens en europe

Deux siècles après la Révolution française, un réseau de sites clunisiens renaissait, en 1994, sous l’impulsion de la Fédération Européenne des Sites Clunisiens. A travers textes et illustrations, découvrez 151 sites clunisiens de l’Europe entière !

Eglise Saint-Julien de la Serre

Eglise Saint-Julien de la Serre

La chapelle fut fondée par Hunaud de Gavarret, le deuxième abbé clunisien de Moissac. Elle sera donnée par la suite à l’abbaye de Saint-Maurin. Elle fait partie des plus anciennes possessions de l’abbaye de St-Maurin.
Le patronage illustre de Moissac peut expliquer le décor (et surtout les chapiteaux sculptés) dans cette chapelle modeste.

Moulin et église N-D de Ferrussac

Moulin et église N-D de Ferrussac

Les origines du moulin fortifié de Ferrussac remontent aux premiers siècles de notre ère. En effet, l’église située sur le domaine (Notre-Dame de Ferrussac) repose fort probablement sur les fondations d’une villa gallo romaine, en atteste la terminaison en ac du nom.
Ce moulin fortifié a été acheté par l’abbé de Saint Maurin en 1424 ; Jean 1er de Boville en usurpa les droits et, après arbitrage en 1452, garda le domaine. Il resta dans la famille de Boville puis il fut offert en 1606 à Bertrand Ier d’Audevars.

Eglise Saint-Pierre del Pech

Eglise Saint-Pierre del Pech

Les origines de cette église remontent au XIe siècle, selon toute vraisemblance fondée par Hermann de Gavarrès. Des origines, ne subsisterait que le sanctuaire (chevet triconque à tour centrale) qui est la seule partie ancienne de cette petite église, selon G. Tholin.
Sous l’Ancien Régime, la paroisse, située dans le diocèse de Cahors, relevait de l’abbaye bénédictine de Saint-Maurin