TAG ARCHIVE
Pays de Serres
Eglise Saint-Urcisse

Eglise Saint-Urcisse

C’est cette église qui a donné son nom au village ! Il s’appelait à l’origine Saisimentum et ce n’est que plus tard, quand l’église édifia ici un lieu de culte afin de rassembler les fidèles que « Saint-Urcisse » fut choisi.

Eglise Sainte-Croix

Eglise Sainte-Croix

L’église Sainte-Croix de Punéjols est située sur la commune de Saint-Urcisse, non loin de la chapelle Notre-Dame d’Aureillac. La construction date des XIième et XIIième siècles.

Eglise Saint-Pierre-es-Liens de Grayssas

Eglise Saint-Pierre-es-Liens de Grayssas

Cette église fait partie des plus anciennes possessions de l’abbaye de Saint-Maurin. Son rattachement à l’abbaye de Saint-Maurin fut confirmé en 1281 sous l’abbatiat de Gausbert Girval par un acte signé avec l’évèque de Cahors.

Eglise Saint-Amans

Eglise Saint-Amans

L’église Saint-Amans de Tayrac était une dépendance de l’abbaye de Saint-Maurin. Au fil du temps, l’église de Tayrac a été transformée en prieuré.

Eglise Saint-Martin d’Anglars

Eglise Saint-Martin d’Anglars

C’est l’église paroissiale de Saint-Maurin. Elle est situé sur un aplomb où le clocher a pu jouer un rôle défensif. Pendant la guerre de Cent Ans, la première église paroissiale a été incendiée et détruite en 1356 par les troupes anglaises. Elle est reconstruite en 1525, ceci explique son style ogival flamboyant.

Eglise Notre-Dame de Cambot

Eglise Notre-Dame de Cambot

L’église Notre-Dame de Cambot se trouve dans la paroisse de Tayrac et appartenait à l’abbaye de Moissac. En 1236 l’évêque d’Agen donna Cambot à l’abbaye de Saint-Maurin.

Eglise Saint-Sixte

Eglise Saint-Sixte

La paroisse dépendait du prieuré de Cauzac. Les droits de l’abbaye de Saint-Maurin sur Saint-Sixte et son annexe, Gandaille, ont été reconnus en 1253, par Guillaume, évêque d’Agen.

Eglise Saint-Louis de Gandaille

Eglise Saint-Louis de Gandaille

Cette église romane en belle pierre aux assises régulières a été récemment restaurée. Seule la nef est primitive. L’abbé de Saint-Maurin, Guillaume de Belpech, en a acheté les dîmes en 1243.