TAG ARCHIVE
architecture
Eglise Saint-Amans

Eglise Saint-Amans

L’église Saint-Amans de Tayrac était une dépendance de l’abbaye de Saint-Maurin. Au fil du temps, l’église de Tayrac a été transformée en prieuré.

Eglise Saint-Martin d’Anglars

Eglise Saint-Martin d’Anglars

C’est l’église paroissiale de Saint-Maurin. Elle est situé sur un aplomb où le clocher a pu jouer un rôle défensif. Pendant la guerre de Cent Ans, la première église paroissiale a été incendiée et détruite en 1356 par les troupes anglaises. Elle est reconstruite en 1525, ceci explique son style ogival flamboyant.

Eglise Notre-Dame de Cambot

Eglise Notre-Dame de Cambot

L’église Notre-Dame de Cambot se trouve dans la paroisse de Tayrac et appartenait à l’abbaye de Moissac. En 1236 l’évêque d’Agen donna Cambot à l’abbaye de Saint-Maurin.

Eglise Saint-Sixte

Eglise Saint-Sixte

La paroisse dépendait du prieuré de Cauzac. Les droits de l’abbaye de Saint-Maurin sur Saint-Sixte et son annexe, Gandaille, ont été reconnus en 1253, par Guillaume, évêque d’Agen.

Eglise Saint-Louis de Gandaille

Eglise Saint-Louis de Gandaille

Cette église romane en belle pierre aux assises régulières a été récemment restaurée. Seule la nef est primitive. L’abbé de Saint-Maurin, Guillaume de Belpech, en a acheté les dîmes en 1243.

Abbaye de Saint-Maurin – histoire de l’architecture

Abbaye de Saint-Maurin – histoire de l’architecture

L’abbaye de Saint-Maurin fait figure d’exception. Certes, son église a été livrée à la pioche des démolisseurs, mais l’abbaye, qui n’a pas connu de reconstruction brutale, est encore présente pour l’essentiel sur toute l’emprise de son enceinte primitive, au cœur du village. Découvrez l’étude réalisée par Christian Corvisier qui nous donne les clefs de lecture des vestiges de l’abbaye.

Château de Combebonnet

Château de Combebonnet

Le nom de Combebonnet apparaît pour la première fois dans un document du XIIIe siècle dans lequel le chevalier noble Jourdain de Combebonnet est cité dans une sentence arbitrale rendue en mai 1255, à Mézin.
Bâti sur le bord d’un profond et frais vallon, le château de Combebonnet, vu du côté de l’est et du midi a grand air avec ses terrasses superposées et ses échauguettes en encorbellement.

Eglise Saint-Julien de la Serre

Eglise Saint-Julien de la Serre

La chapelle fut fondée par Hunaud de Gavarret, le deuxième abbé clunisien de Moissac. Elle sera donnée par la suite à l’abbaye de Saint-Maurin. Elle fait partie des plus anciennes possessions de l’abbaye de St-Maurin.
Le patronage illustre de Moissac peut expliquer le décor (et surtout les chapiteaux sculptés) dans cette chapelle modeste.

Moulin et église N-D de Ferrussac

Moulin et église N-D de Ferrussac

Les origines du moulin fortifié de Ferrussac remontent aux premiers siècles de notre ère. En effet, l’église située sur le domaine (Notre-Dame de Ferrussac) repose fort probablement sur les fondations d’une villa gallo romaine, en atteste la terminaison en ac du nom.
Ce moulin fortifié a été acheté par l’abbé de Saint Maurin en 1424 ; Jean 1er de Boville en usurpa les droits et, après arbitrage en 1452, garda le domaine. Il resta dans la famille de Boville puis il fut offert en 1606 à Bertrand Ier d’Audevars.

Eglise Saint-Pierre del Pech

Eglise Saint-Pierre del Pech

Les origines de cette église remontent au XIe siècle, selon toute vraisemblance fondée par Hermann de Gavarrès. Des origines, ne subsisterait que le sanctuaire (chevet triconque à tour centrale) qui est la seule partie ancienne de cette petite église, selon G. Tholin.
Sous l’Ancien Régime, la paroisse, située dans le diocèse de Cahors, relevait de l’abbaye bénédictine de Saint-Maurin

Eglise Saint-Pierre-es-Liens d’Engayrac

Eglise Saint-Pierre-es-Liens d’Engayrac

La construction primitive semble remonter au XI siècle. Il reste de cette époque le choeur recouvert d’une coupole sur pendentifs et l’abside en cul de four.
Cette église paroissiale de Saint-Pierre-es-Liens d’Engayrac a la particularité d’avoir un sanctuaire moins large que la nef, composé d’une abside et d’une travée surmontée d’une tour carrée (ancien clocher)…

Moirax

Moirax

Village ayant existé depuis l’antiquité d’après certains témoignages archéologiques, Moirax était une étape pour les pèlerins se rendant à Saint-Jacques-de-Compostelle durant le Moyen Âge. Au XIe siècle, en 1049, il y fut fondé une des premières abbayes clunisiennes.
Elle est devenue le prieuré clunisien Sainte-Marie et son église est consacrée aujourd’hui à Notre-Dame de Moirax.